Calames

MMSH-PH- 4364 Vivant à l'étrangerr depuis 10 ans et installé depuis 5 mois et demi à Beyrouth (Liban), l’adjoint directeur commercial pour les pays du Moyen-Orient de Renault, s’exprime sur les relations de la filiale française avec les importateurs libanais

Date : 1975-01
Description physique : 1 bde. Durée : 38 min.
Description : L’informateur est né le 20 mai 1940 à Bordeaux. Son père était propriétaire terrien dans la région toulousaine où il a passé sa jeunesse. Il a fait les Hautes Études Commerciales et l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales, puis, après avoir fait son service militaire dans la marine, il est rentré le 1er mars 1965 à l’âge de 25 ans à la direction commerciale de l’exportation de Renault Il a aussi effectué la totalité de son début de carrière à l’étranger (Suisse, Extrême-Orient, Sénégal, Cameroun, Turquie) et il y a fait à peu près tous les postes commerciaux à responsabilité chez Renault. Il est arrivé à Beyrouth, au Liban, le 15 septembre 1974, en tant qu’adjoint directeur commercial pour les pays du Moyen-Orient. Il connaissait déjà le Liban auparavant car il s’y était rendu à plusieurs reprises pour des motifs principalement administratifs. Il est marié à une Hollandaise qui était hôtesse de l’air et qui possédait la nationalité à la fois française et hollandaise. Il a deux enfants entre 2 et 5 ans nés à l’étranger (en Côte d’Ivoire et en Hollande). Son aîné est à l’école privée de la Roche à Bagda où il reçoit un enseignement en anglais, en arabe et en français. L’homme ne signale pas avoir eu des problèmes d’adaptation si ce n’est des difficultés d’accès au logement puisqu’à Beyrouth, il n’y a pas d’agences immobilières. Il n’a pas spécialement de relations avec les locaux étant donné qu’il travaille essentiellement avec son propre personnel. Quant à la communauté française, il ne la trouve pas solidement établie au Liban. L’enregistrement devient vite très mauvais, il reste audible par moment ou en se concentrant. L’homme ne ressent pas de racisme au Liban, contrairement en Afrique où les communautés locales refusent celles occidentales et vice-versa. Cependant, il signale la naissance d’un nationalisme libanais, et, parallèlement, une élite libanaise qui maintient malgré tout des relations affectives avec le peuple français. Les propos de l’homme décrivent un Liban occidentalisé. Le groupe Renault s’est facilement adapté au pays puisque la communication avec les Libanais se fait en français. Il insiste sur le fait que les Libanais sont très bien formés et qu’ils font preuve d’un bon niveau d’éducation. Pour lui, plus que d’autres pays arabes, le Liban est un pays ouvert vers l’extérieur d’un point de vue culturel mais également économique (il cite le succès au Liban de la marque alors suédoise, Volvo). L’informateur situe cette effervescence dans un contexte du développement des ressources et de hausse des achats au Moyen-Orient. Interrogé sur l’avenir de Renault au Liban, il parle d’une compétition intense sur le marché des exportateurs étrangers. Pour lui, les objectifs de la marque doivent être modestes mais il reste tout de même très optimiste. En revanche, en France, le groupe Renault a connu un record de ses ventes en partie grâce à la crise. Vers la fin de l’entretien, l’informateur souhaite exprimer un point de vue plus personnel car pour lui, les activités de Renault ont peu d’impacts sur les relations individuelles avec les Libanais. A Beyrouth, il ne se sent pas trop dépaysé. Il insiste sur les affinités de la communauté libanaise avec la culture occidentale qui favorise, justement, les activités commerciales du Groupe Renault. Il envisage de rentrer en France dans 5 ans pour diverses raisons qu’il ne précise pas plus si ce n’est parce qu’il commence à être fatigué de ses 10 années de voyage.
Ancienne cote : F3464
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : moyenne
Auteur : Battegay, Alain
Revol
Sujet : Moyen-Orient
Renault
Bordeaux (Gironde)
Suisse
Asie orientale
Sénégal
Cameroun
Turquie
Côte d'Ivoire
Hollande (Pays-Bas)
Afrique
Volvo
Cadres (personnel)
Écoles de commerce
Directeur commercial
Automobiles -- Industrie et commerce
Déplacements professionnels
Intégration sociale
Relations humaines
Racisme

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents :
Les archives du secteur Archives de la recherche - Phonothèque sont constituées de différents fonds issus du regroupement de laboratoires (antérieurs à la création de la MMSH) ou reçus depuis la création de la MMSH. En collaboration avec l’équipe des archivistes, selon les thématiques explorées et la sensibilité des données, les producteur·rice·s ou leur ayants droit, décident, au moment du versement de leurs archives, des modalités de leur accès et de leur réutilisation en conformité avec la résolution des questions éthiques et juridiques.
Lorsqu’il s’agit d’archives produites dans le cadre d’une carrière professionnelle réalisée au sein d’une institution publique, celles-ci relèvent de l'article L. 211-1 du code du patrimoine et sont considérées comme des archives publiques. Toutefois, certaines parties de fonds ou des fonds complets peuvent avoir d’autres statuts. Chaque fonds a fait l’objet d’une recherche juridique et certains peuvent poser des questions éthiques qui sont prises en compte au moment de la mise à disposition.
Nombre des archives décrites sont des matériaux sensibles qui portent sur la culture des sociétés qui ont fait l’objet d’études ou de recherches ethnographiques. Pour des raisons éthiques, nous vous demandons une grande vigilance sur les modifications ou les utilisations qui pourraient heurter les communautés dépositaires et en particulier les vecteurs de la littérature orale, de la musique ou des chants traditionnels, des savoir-faire, des spectacles et autres matériaux créatifs de ces archives.
Merci, si vous en avez l'envie, de nous signaler vos écoutes et ré utilisations.
Enfin, les analyses archivistiques peuvent reprendre des informations personnelles. Conformément à la loi n ° 78-17 "Informatique et Libertés", toute personne dispose d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données la concernant et informées sur ce site. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un courriel à l'adresse de contact. Si vous souhaitez plus d’information sur cette législation, vous pouvez consulter le site de la CNIL
D’une façon générale, les métadonnées décrivant les fonds peuvent être librement ré-utilisées sous la licence CC-0. La photocopie des documents d’archives n'est pas autorisée et la photographie sans flash l’est en principe, sauf conditions particulières. Lorsque la copie des fichiers numériques est possible, un contrat d’utilisation doit être signé spécifiant les modalités d’usage. Enfin, toute publication ou reproduction est soumise à autorisation et la citation de l’origine du fonds doit être précisée avec l’URL de la notice dans le catalogue Calames.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/