Calames

MMSH-PH-7738 Une bibliothécaire franco-libanaise partage son expérience de plus de dix années (2003 - 2014) au service de la bibliothèque contemporaine de l'Ifpo - site Beyrouth

Date : 2018-06-15
Description physique : Durée : 1h 23min.
Description : Née au Liban d'une mère française et d'un père libanais, Elsa Zakhia part en France afin d'y passer son baccalauréat en 1986. Elle y poursuit ensuite ses études en mathématiques et en ethnologie, avant de se former à la documentation et de travailler en free-lance comme documentaliste, iconographe et recherchiste indépendante jusqu'en 2002, lorsqu'elle décide de rentrer au Liban. D'abord recrutée au Centre culturel français (CCF) de Tripoli, elle n'y reste que 3 mois, souhaitant rejoindre Beyrouth et le milieu de la recherche pour lequel elle dit avoir eu un intérêt particulier dès le début de sa carrière. Après avoir candidaté et passé un entretien avec Henry Laurens et Christian Décobert, elle entre à l'Ifpo dès 2003, en tant que responsable de la bibliothèque contemporaine de Beyrouth, elle y travaille jusqu'en 2014. Au moment de l’entretien elle ne travaillait plus à l'Institut et était employée à la fois à la coordination des bibliothèques municipales de Beyrouth et à la reprise rétrospective des fonds de la Bibliothèque Nationale du Liban. À son arrivée à la bibliothèque de l'Ifpo du site de Beyrouth, l'une des principales missions d'Elsa Zakhia est l'informatisation du catalogue de la bibliothèque Etudes Contemporaines de Beyrouth, pour lequel elle travaille sous la responsabilité de Geneviève Joly, bibliothécaire à Damas, et en coopération avec Nada Chalabi, et Armelle Nedelec, une informaticienne basée en Syrie, alors prestataire pour l'Ifpo. Elsa Zakhia évoque notamment le choix du système de gestion et son arabisation. Ce dernier était assez complexe à cause de la gestion multilingue : à la création de la bibliothèque du CERMOC, le catalogage était triple pour les documents en caractères arabes. Il s'effectuait en la langue arabe, en translitération et affichait également la traduction. La base de données, administrée sous le logiciel TEXTO, fonctionnait sous le système d’exploitation DOS, peu ergonomique. Outre le manque d'espace et l'encombrement de la bibliothèque, elle se souvient des questionnements suscités par la mise en place d'une politique documentaire, en particulier pour le désherbage et la politique d'acquisition. L'une des difficultés de l'époque dans cette entreprise est notamment l'absence de catalogue commun aux différentes antennes de l'Ifpo et le manque de visibilité de leurs fonds respectifs. Elsa Zakhia réalise une étude du public fréquentant la bibliothèque contemporaine et se rend compte que si l'Observatoire urbain vient d'être transféré à Damas, le domaine de l'urbanisme et de l'architecture reste, avec la littérature grise, la spécificité du fonds. Les services proposés et les échanges avec le public externe comme avec les chercheurs de l'Ifpo sont particulièrement importants à ses yeux. Elle évoque l'intérêt mais aussi les limites de l'implication de ses derniers dans la politique d'acquisitions, ainsi que son plaisir de coopérer lorsqu'elle et ses collègues ont pu participer à certains projets de recherche ou à la préparation de certaines publications. À propos de l'Ifpo, Elsa Zakhia raconte les difficultés rencontrées pendant le conflit israélo-libanais de 2006 et la gestion de l'Institut alors très mal vécue par le personnel libanais resté seul sur place, alors que l'Ifpo est nél'année même de son recrutement (Note : l'Ifpo est issu de la réunion du CERMOC, de l'IFAPO et de l'IFEAD non cité dans cet entretien). Son récit témoigne en partie des différences de fonctionnement et l'absence de synergie entre la bibliothèque contemporaine, héritée du CERMOC, et la bibliothèque d'archéologie, héritée de l'IFAPO, alors sous la responsabilité de Marie Harfouche. L'arrivée des équipes de Damas suite aux événements en Syrie et la fusion des bibliothèques archéologique et contemporaine en 2011 a permis une réorganisation du fonctionnement de la bibliothèque et de ses locaux sur laquelle elle porte son regard de professionnelle.
Description : Lisa Zakhia est enregistrée par Véronique Ginouvès à Beyrouth
Producteur du fonds ou collectionneur : Ginouvès, Véronique
Sujet : Femmes bibliothécaires
Laurens, Henry
Décobert, Christian (1949-....)
Bibliothèque nationale (Liban)
Recherche d'information multilingue
Translittération
Chemdata
Interaction humain-machine
Bibliothèques -- Politique publique
Élimination dans les bibliothèques
Observatoire urbain de l'Ifpo (observatoire urbain à Beyrouth et Damas)
Guerre du Liban (2006)
Relations professionnelles
Résistance au changement
Lieu de production : Beyrouth (Liban)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Les enregistrements sonores peuvent être écoutés sur place, à la phonothèque de la MMSH à Aix-en-Provence sous réserve des autorisations accordées par les enquêteurs. Pour chaque corpus sonore, les règles d'utilisation et de diffusion sont particulières, en fonction des règles juridiques et éthiques qui auront été spécifiés par les informateurs et les enquêteurs. Cet inventaire reprend parfois des informations personnelles. Conformément à la loi n°78-17 "Informatique et Libertés", vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en ligne sur ce site.
D’une façon générale, les métadonnées décrivant les fonds peuvent être librement ré-utilisées sous la licence CC-0. La photocopie des documents d’archives n'est pas autorisée et la photographie sans flash l’est en principe, sauf conditions particulières. Lorsque la copie des fichiers numériques est possible, un contrat d’utilisation doit être signé spécifiant les modalités d’usage. Enfin, toute publication ou reproduction est soumise à autorisation et la citation de l’origine du fonds doit être précisée avec l’URL de la notice dans le catalogue Calames.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/