Calames

Fonds Faouzi Adel

Date : 1987-1988
Date : 1998
Description physique : cassettes audio (220, supports originaux). Durée totale : 180h.

Organisme responsable
MMSH

Description : La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) a reçu, en décembre 2017, 220 cassettes enregistrées par le socio-anthropologue Faouzi Adel (1947- 1999) à la fin des années 1980, en Algérie. Ces enquêtes avaient appuyé sa recherche qui portait sur la formation du lien conjugal et les nouveaux modèles familiaux en Algérie. La thèse d’Etat, non publiée, est aujourd’hui numérisée et déposée sur TEL. Faouzi Adel est un intellectuel et socio-anthropologue, originaire de Sétif qui a étudié la philosophie et la sociologie à l’Université d’Alger où il a obtenu sa licence en 1971. Il a ensuite choisi l’Université Libre de Bruxelles des sciences sociales, politiques et économiques pour soutenir sa thèse en 1978 sur Les changements socio-économiques dans l’Algérie coloniale entre 1830 à 1914. Parallèlement à son poste d'enseignant à l’Institut de Sociologie de l’Université de Constantine, il poursuit ses recherches. Sa thèse d’Etat portant sur la Formation du lien conjugal et nouveaux modèles familiaux en Algérie a, elle, été soutenue en 1990 à l’Université de Paris V Descartes. Engagé dans la recherche, Faouzi Adel a également été président du Conseil Scientifique du CRASC et membre du Comité de rédaction de la revue Al-Insaniyat. Ce chercheur interdisciplinaire – naviguant entre histoire, sociologie et anthropologie – a tenté de mettre en lumière les causes de la crise de la famille algérienne à la fin des années 1980, afin de mettre en relief ses changements par une approche de reconstruction de moments qui consolident le lien familial ou favorisent sa dissolution. Il a choisi pour cela la méthode sociologique dite « qualitative » dans une observation profonde sur des entretiens prenant en compte plusieurs générations. Dans sa méthodologie, Faouzi Adel procédait par famille. Aussi la numérisation des cassettes a été organisée en suivant l’ordre alphabétique des familles. L’enquête a duré 8 mois (de mars 1986 à octobre 1987) et une dizaine d’entretiens ont été réalisés en complément en 1988. Les lieux d’enregistrement concernent en majorité les villes et villages de l’Est Algérien : Constantine, Annaba, Bejaia, Tizi-Ouzou, Batna, Sétif, Biskra et la proximité rurale de Sétif et Biskra. Sa recherche se partage entre hommes et femmes et met en valeur des populations diverses issues de milieux socio-professionnels hétérogènes. Il d’abord tâté le terrain en interrogeant sa propre famille, en commençant par son épouse (qui est enquêtée mais également enquêtrice auprès d’autres femmes) puis ses relations interpersonnelles. Ses informateurs sont des cadres supérieurs, des techniciens, des ouvriers et des paysans qui lui délivrent le récit de leurs vies de famille et de couple, jusqu’à dévoiler une partie de leur intimité. La plupart des hommes sont nés entre 1939 et 1955 et occupent des postes d’ouvriers d’industries et d’agriculture employés dans différentes entreprises (Sonatrach, Eriad etc.). Dix cassettes audios ont été enregistrées en 1998 et traitées en fonction de l’année de production. Il s’agit en majorité d’hommes (une seule femme est enregistrée à cette période) employés au sein de l’entreprise de pâtes alimentaires Eriad dans la Wilaya de Sétif. Le discours des témoins, comme le souligne le sociologue dans sa thèse, est surtout orienté vers les difficultés économiques et les luttes quotidiennes qu’ils doivent affronter et mener pour assumer les dépenses du foyer plutôt que vers les problèmes d’ordre conjugaux (sauf un témoignage qui montre l’intrusion des beaux-parents dans la relation de couple vu comme un danger pour la cohésion du ménage). Les informateurs évoquent aussi l’entente, la solidarité, l’organisation familiale entre les différentes générations mais aussi les conflits relationnels selon les conditions de vie, le mariage où il est décrit le déroulement de la cérémonie (financement, rites, organisation, offrandes), la relation au sein du couple et la place occupée par chacun dans le foyer, allant de la description de la nuit de noces au choix du nombre d’enfants et de leur éducation ou encore de l’intimité des époux avant et après le mariage, tout cela accompagné de sentiments de joie ou de gêne, avec des mots précis ou évasifs. Ce fonds est particulièrement riche pour tout anthropologue, sociologue, historien ou linguiste qui s’intéresse à l’Algérie de la fin des années 1980 marquée par une crise sociale et économique que nous pouvons constater par ces témoignages, qui mettent en avant la crise du logement surtout pour les ouvriers de niveau social modeste. Cette situation les conduit à la cohabitation dans des logements étroits regroupant parfois trois générations sous le même toit. Certains témoins pointent du doigt le chômage régnant et se plaignent que la jeunesse sans emploi reste plus longtemps chez les parents par manque de moyens et cela provoque une véritable crise. Pour pallier à ce problème, le monde urbain gagne le monde rural et certains témoins évoquent des migrations vers les villes pour y travailler mais aussi en dehors du pays, notamment en France afin de gagner leur vie et aider leur famille. Par ailleurs, ces récits familiaux mais ils renseignent aussi sur la période coloniale. Certains témoignent de leur enfance en pleine guerre de Libération, ainsi que des séquelles restées après l’indépendance.
Producteur du fonds ou collectionneur : Adel, Faouzi (1947-1999)
Biographie ou Histoire : Faouzi Adel est un intellectuel et socio-anthropologue décédé en 1999 à l'âge de 53 ans, originaire de Sétif qui a étudié la philosophie et la sociologie à l’Université d’Alger où il a obtenu sa licence en 1971. Puis il a choisi l’Université Libre de Bruxelles des sciences sociales, politiques et économiques pour soutenir sa thèse en 1978 sur « Les changements socio-économiques dans l’Algérie coloniale entre 1830 à 1914 », disponible en ligne sur TEL (tel-01577255) et sur le portail DI·fusion de l'Université Libre de Belgique (oai:dipot.ulb.ac.be:2013/214163). Parallèlement à son poste d'enseignant à l’Institut de Sociologie de l’Université de Constantine, il poursuit ses recherches. Sa thèse d’Etat portant sur la Formation du lien conjugal et nouveaux modèles familiaux en Algérie a, elle, été soutenue en 1990 à l’Université de Paris V Descartes. Engagé dans la recherche, Faouzi Adel a également été président du Conseil Scientifique du Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC, https://www.crasc.dz/) et membre du Comité de rédaction de la revue Al-Insaniyat.
Modalités d'entrée dans la collection : Dépôt à la phonothèque de la MMSH par Khedija Adel, ayant-droit de Faouzi Adel, en décembre 2017.
Autre instrument de recherche : Les entretiens ont fait l'objet de transcriptions ou de descriptions détaillées de la part des archivistes lors du traitement du fonds. Pour des raisons de confidentialité, ces descriptions ne sont pas accessibles publiquement.
Bibliographie :
Faouzi Adel, Formation du lien conjugal et nouveaux modèles familiaux en Algérie, sous la direction de Louis Roussel, 1990, Université de Paris V Descartes
Faouzi Adel, « La nuit de noces ou la virilité piégée », Insaniyat / إنسانيات En ligne, 4 | 1998, mis en ligne le 31 mai 2013, consulté le 01 août 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/11635 ; DOI : 10.4000/insaniyat.11635
Véronique Ginouvès, "Sound Archives on the New Family Models in Algeria at the end of 1980s", Les Carnets de la phonothèque. En ligne, 16 juillet 2022, consulté le 19 juillet 2022. URL : https://phonotheque.hypotheses.org/37051
Producteur du fonds ou collectionneur : Adel, Faouzi
Participant : Adel, Khedidja (1952-....)
Sujet : Relations conjugales
Algérie
Anthropologie
Rites et cérémonies du mariage
Histoires de vie
Université Mentouri-Constantine
thèse d’Etat
Famille -- Sociologie
Choix du conjoint
Sociologie du quotidien
Entretiens en sociologie
Algérie -- 1962-....
Algérie -- 1954-1962 (Guerre d'Algérie)
Économie domestique
Sexualité dans le mariage
Familles nombreuses
Beaux-parents
Lieu de production : Algérie (est)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents :
Les archives du secteur Archives de la recherche - Phonothèque sont constituées de différents fonds issus du regroupement de laboratoires (antérieurs à la création de la MMSH) ou reçus depuis la création de la MMSH. En collaboration avec l’équipe des archivistes, selon les thématiques explorées et la sensibilité des données, les producteur·rice·s ou leur ayants droit, décident, au moment du versement de leurs archives, des modalités de leur accès et de leur réutilisation en conformité avec la résolution des questions éthiques et juridiques.
Lorsqu’il s’agit d’archives produites dans le cadre d’une carrière professionnelle réalisée au sein d’une institution publique, celles-ci relèvent de l'article L. 211-1 du code du patrimoine et sont considérées comme des archives publiques. Toutefois, certaines parties de fonds ou des fonds complets peuvent avoir d’autres statuts. Chaque fonds a fait l’objet d’une recherche juridique et certains peuvent poser des questions éthiques qui sont prises en compte au moment de la mise à disposition.
Nombre des archives décrites sont des matériaux sensibles qui portent sur la culture des sociétés qui ont fait l’objet d’études ou de recherches ethnographiques. Pour des raisons éthiques, nous vous demandons une grande vigilance sur les modifications ou les utilisations qui pourraient heurter les communautés dépositaires et en particulier les vecteurs de la littérature orale, de la musique ou des chants traditionnels, des savoir-faire, des spectacles et autres matériaux créatifs de ces archives.
Merci, si vous en avez l'envie, de nous signaler vos écoutes et ré utilisations.
Enfin, les analyses archivistiques peuvent reprendre des informations personnelles. Conformément à la loi n ° 78-17 "Informatique et Libertés", toute personne dispose d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données la concernant et informées sur ce site. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un courriel à l'adresse de contact. Si vous souhaitez plus d’information sur cette législation, vous pouvez consulter le site de la CNIL
D’une façon générale, les métadonnées décrivant les fonds peuvent être librement ré-utilisées sous la licence CC-0. La photocopie des documents d’archives n'est pas autorisée et la photographie sans flash l’est en principe, sauf conditions particulières. Lorsque la copie des fichiers numériques est possible, un contrat d’utilisation doit être signé spécifiant les modalités d’usage. Enfin, toute publication ou reproduction est soumise à autorisation et la citation de l’origine du fonds doit être précisée avec l’URL de la notice dans le catalogue Calames.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/